Aller directement au contenu

Catégorie : Internet

Le nombril, premier péril pour la démocratie

Une enquête récente pose la question : « Bye bye la démocratie ? » Elle débouche sur un constat : la confiance s’est érodée. Pour 60 % des sondés, les politiques ne sont plus à même de changer quoi que ce soit au quotidien. Un répondant sur trois – un sur deux dans la fourchette des 25-34 ans – juge que le pouvoir serait mieux exercé par un seul leader que par un régime parlementaire. Si la démocratie représentative semble en…

La prosopopée des réseaux soucieux

Avez-vous déjà recouru à la prosopopée ? Peut-être. Consciemment ou non. Car, comme Monsieur Jourdain, chez Molière, faisait de la prose sans le savoir, on peut faire des prosopopées à son insu. Il suffit de faire parler un être absent ou mort, un animal, voire une chose personnifiée. Une prosopopée a marqué l’histoire de la littérature. Socrate, dans sa prison, attend son exécution. Pour dissuader ses amis, parmi lesquels Criton, de le faire évader, il donne…

Sénèque prophétise la cohue d’Internet

De tout temps et jusqu’à nos jours, les rues ont connu la cohue. De la frénésie des soldes d’été ou d’hiver aux manifestations de soutien ou de protestation, du Tour de France à la Marche blanche, les afflux de personnes nous ont habitués à leur déploiement, à leur envahissement, voire à leurs déchaînements. Ces agitations restent à l’ordre du jour. Mais la bousculade le plus impressionnante n’est-elle pas aujourd’hui virtuelle ? Internet et surtout les réseaux…

La pandémie du tweet imbécile

Une précision s’impose quant à l’emploi, dans ce titre, du terme « imbécile ». Laissons le libre choix du sens. L’étymologie latine est imbecillus, « faible ». Et il peut s’agir d’une faiblesse du corps, de la voix ou de l’esprit. D’où le premier sens répertorié en français – et « vieilli » – de « faible, débile ». Le sens courant nous est plus familier : « qui est dépourvu d’intelligence, qui parle, qui agit sottement ». Quant à moi, j’utilise ici l’adjectif dans le…

Internet : quand des parleurs sont pollueurs

Oui, osons le dire : il y a aujourd’hui des paroles qui polluent. Le sujet est risqué. Car le propos pourrait bien se retourner contre celui qui s’exprime. Tant pis, je m’y hasarde, en espérant me maintenir dans le camp des « antipollueurs ». L’idée première m’en est venue à la lecture d’une interview de l’acteur Alain Chabat. La question portait sur son usage des réseaux sociaux et son sentiment à leur égard. Il répond : « Je pourrais m’amuser…

Les vrais influenceurs sont dans nos écoles

L’ambiance de rentrée scolaire me suggère cette question : les vrais influenceurs sont-ils ceux à qui on reconnaît en général ce titre ? Même les allergiques aux réseaux sociaux connaissent par d’autres voies ces influenceurs ou influenceuses-là. « Personnes qui ont une forte présence au travers des canaux digitaux, leur permettant d’influencer le comportement d’achat ou de consommation des internautes qui les suivent »[1].  Ces adeptes sont appelés followers, c’est-à-dire  « suiveurs ». Leur multiplication sert de baromètre à l’admiration béate…

Vacances : se déconnecter pour se reconnecter

Les deux adversaires sont face à face. À ma gauche, les Vacances, relax mais déterminées à ne pas s’en laisser compter. Elles sont solides et bien documentées à force d’avoir vu du pays. Elles ont les avantages de leur longue expérience et d’une sympathie assez générale rarement démentie. À ma droite, un champion apparu plutôt récemment. On peut faire remonter sa naissance à 1962 si on la fait coïncider avec la création du mot « informatique ». …

Mettre la haine en vacances ?

Pourquoi tant de haine ? L’observateur du champ politique, d’internet, mais aussi du quotidien banal, s’interroge. Difficile de mesurer si la haine monte de fait en puissance, car les médias donnent aujourd’hui à toutes ses manifestations une audience sans précédent. Difficile aussi de décider lequel de ses avatars devrait le plus inquiéter. Devenue quasi quotidienne à l’échelle de la planète, la violence aveugle des attentats perpétrés au nom de prétendues religions ou de soi-disant idéologies arrive…

Sur la toile et dans les rues, qui glose s’expose

Le bourgeois gentilhomme de Molière, Monsieur Jourdain, fait de la prose sans le savoir. Peut-être certains font-ils de la glose sans le savoir. Car le mot a vieilli, mais non la chose. Dans l’Antiquité, une glose était une note entre les lignes ou en marge d’un texte, un commentaire. La démangeaison de commenter – c’est-à-dire in fine de formuler un avis réactif – a traversé les siècles, mais connaît aujourd’hui un âge d’or. Les gloses…

L’indiscrétion à discrétion

Vous vous promenez dans une rue commerçante du centre-ville. Surveillez-vous. Car vous êtes surveillé. Sur combien d’écrans et pour combien de regards vos moindres gestes sont-ils rendus disponibles ? Vous êtes bien forcé de l’ignorer. Avec quelles intentions ? Citoyen bon teint, vous acceptez de croire que cette filature permanente contribue à assurer la sécurité. Et vous avez en tête plus d’un épisode médiatisé où les images des caméras ont permis de faire progresser des enquêtes, d’identifier…