Aller directement au contenu

Catégorie : Internet

Internet, un lit de rêve pour mauvais coucheurs

Au IVe siècle avant notre ère, les importuns indélicats étaient déjà légion, au point de susciter l’attention de Théophraste, philosophe grec élève et successeur d’Aristote. Dans ses Caractères, il en a fournit un catalogue assez varié, qui ne manque pas de piquant. Du moulin à paroles « qui se répand en paroles interminables et sans à-propos » au rustre qui fait preuve « d’une balourdise malséante », du phraseur, victime « d’une incontinence de langage » au mufle, « dur en paroles…

Qui osera mettre le holà aux réseaux sociaux ?

Évoquer les dérives et les ravages des réseaux sociaux est devenu un lieu commun. Les avancées accélérées de l’intelligence artificielle avivent cependant les inquiétudes de celles et ceux dont les réseaux sociaux n’ont pas encore anesthésié le libre arbitre. Les cris d’alarme que poussent aujourd’hui les initiateurs de la course effrénée aux algorithmes suffiront-ils à déclencher une régulation humaine et humaniste de ce tsunami du « big data » ? L’urgence est là. Tous les usagers – et…

ChatGPT me fait les yeux doux

(Version complète) Vous n’allez peut-être pas me croire en ces temps où il est devenu périlleux de décider ce qu’il faut croire. Mais je me sens obligé de vous en parler. J’en suis moi-même resté comme deux ronds de flan. Je viens de recevoir un message signé ChatGPT. Je ne croyais pas l’individu capable de prendre des initiatives pareilles. Répondre à des questions, d’accord, mais interpeller de son propre chef de simples quidams comme moi,…

ChatGPT me fait les yeux doux

(Version brève) Vous n’allez peut-être pas me croire en ces temps où il est devenu périlleux de décider ce qu’il faut croire. Mais je me sens obligé de vous en parler. J’en suis moi-même resté comme deux ronds de flan. Je viens de recevoir un message signé ChatGPT. Je ne croyais pas l’individu capable de prendre des initiatives pareilles. Répondre à des questions, d’accord, mais interpeller de son propre chef de simples quidams comme moi,…

L’étrange efflorescence des servitudes volontaires

Lequel d’entre nous, les humains, n’est pas prêt à monter au créneau pour défendre sa liberté ? Si cette résistance a traversé les âges, notre temps la reconnaît plus que jamais comme primordiale. La protection à tous crins de toutes les minorités, par exemple, en est l’indice. Ce mouvement libertaire a bousculé les pays démocratiques et tend à émerger dans des régimes où la liberté a dû se contenter jusqu’ici de la portion congrue, comme l’Iran…

Le nombril, premier péril pour la démocratie

Une enquête récente pose la question : « Bye bye la démocratie ? » Elle débouche sur un constat : la confiance s’est érodée. Pour 60 % des sondés, les politiques ne sont plus à même de changer quoi que ce soit au quotidien. Un répondant sur trois – un sur deux dans la fourchette des 25-34 ans – juge que le pouvoir serait mieux exercé par un seul leader que par un régime parlementaire. Si la démocratie représentative semble en…

La prosopopée des réseaux soucieux

Avez-vous déjà recouru à la prosopopée ? Peut-être. Consciemment ou non. Car, comme Monsieur Jourdain, chez Molière, faisait de la prose sans le savoir, on peut faire des prosopopées à son insu. Il suffit de faire parler un être absent ou mort, un animal, voire une chose personnifiée. Une prosopopée a marqué l’histoire de la littérature. Socrate, dans sa prison, attend son exécution. Pour dissuader ses amis, parmi lesquels Criton, de le faire évader, il donne…

Sénèque prophétise la cohue d’Internet

De tout temps et jusqu’à nos jours, les rues ont connu la cohue. De la frénésie des soldes d’été ou d’hiver aux manifestations de soutien ou de protestation, du Tour de France à la Marche blanche, les afflux de personnes nous ont habitués à leur déploiement, à leur envahissement, voire à leurs déchaînements. Ces agitations restent à l’ordre du jour. Mais la bousculade le plus impressionnante n’est-elle pas aujourd’hui virtuelle ? Internet et surtout les réseaux…

La pandémie du tweet imbécile

Une précision s’impose quant à l’emploi, dans ce titre, du terme « imbécile ». Laissons le libre choix du sens. L’étymologie latine est imbecillus, « faible ». Et il peut s’agir d’une faiblesse du corps, de la voix ou de l’esprit. D’où le premier sens répertorié en français – et « vieilli » – de « faible, débile ». Le sens courant nous est plus familier : « qui est dépourvu d’intelligence, qui parle, qui agit sottement ». Quant à moi, j’utilise ici l’adjectif dans le…

Internet : quand des parleurs sont pollueurs

Oui, osons le dire : il y a aujourd’hui des paroles qui polluent. Le sujet est risqué. Car le propos pourrait bien se retourner contre celui qui s’exprime. Tant pis, je m’y hasarde, en espérant me maintenir dans le camp des « antipollueurs ». L’idée première m’en est venue à la lecture d’une interview de l’acteur Alain Chabat. La question portait sur son usage des réseaux sociaux et son sentiment à leur égard. Il répond : « Je pourrais m’amuser…