Aller directement au contenu

Catégorie : Ethique

Je cherche un homme… politique

Un philosophe grec, Diogène le cynique, est passé dans l’imagerie populaire, qui a retenu, parmi d’autres, l’anecdote suivante : il se promenait à Athènes, en plein jour, une lanterne à la main, en disant à tout qui voulait l’entendre : « Je cherche un homme. » La période difficile que traverse aujourd’hui – mais pas seulement aujourd’hui – le monde politique wallon inciterait le simple citoyen à se promener à travers la Wallonie, une lanterne à la main, en…

Le pouvoir de faire ceinture

Clic ! Vous venez de la boucler. Votre ceinture de sécurité. Et par là, vous vous êtes exprimé. Vous pouvez vous sentir envahi par une sorte de béatitude, ou, à tout le moins, d’autosatisfaction. Car vous êtes inconsciemment conscient de vos responsabilités et des priorités du moment. Ce simple clic vous met au rang des Européens économes : la commission européenne vient de débloquer 1,4 million d’euros pour tenter de généraliser le port de la…

Tricheries et champignons

En 1935, Sacha Guitry publie les Mémoires d’un tricheur. Le héros – à moins qu’il soit antihéros ? – inaugure l’histoire par une petite tricherie : il vole six sous dans la caisse de l’épicerie familiale. La sanction tombe : le grand-père prive l’enfant d’un plaisir important pour lui : « Ce soir, tu seras privé de champignons ! » Peu de temps après, l’intéressé se retrouve seul derrière les sept corbillards qui emmènent tous les autres membres de la famille, empoisonnés par…

(A)morale politique

Nous le constatons souvent : les jeunes se désintéressent de la politique, quand ils ne prennent pas les hommes politiques en horreur, affirmant – sans trop de nuances – que « ce sont tous des pourris ». De quels citoyens sera fait demain si cette vision demeure ou se propage ? Une tâche prioritaire de l’éducation consiste donc à réhabiliter le politique, si noble dans son essence, si noir parfois dans ses « huiles ». Les prototypes de citoyens dans la…

Comment toucher sa commission

À l’usage du lecteur, voici une recette garantie pour redresser une situation financière difficile, pour redorer un blason quelque peu terni ou pour s’assurer très vite un capital de notoriété. D’abord, vous choisissez un moment opportun. Par exemple, une période où l’opinion publique est particulièrement en éveil, sensible, réactive, parce que des événements importants l’ont secouée. Quelle qu’en soit la raison, il faut un terrain propice au déploiement des émotions premières. Les époques de sommeil…

Morale de crise ou crise morale ?

À côté du temps de guerre et de la « morale » des affaires, y aurait-il aujourd’hui une « morale de crise » ? Elles m’étonnent, ces circonstances particulières qui mettent entre parenthèses les valeurs qu’une société s’est évertuée à promouvoir et à inscrire dans des lois démocratiques. Soudain, parce que les conditions d’environnement changent, l’acte reconnu comme immoral en autres temps devient moral, acceptable, voire recommandable et digne d’éloges. Admettons l’existence de cas extrêmes. Mais, en dehors de ceux-là,…

Une Ministre pickpocket

En 1995, les mesures prises par la Ministre de l’Education Onkelinx ont provoqué des grèves durables. J’ai pensé que l’opposition aux décisions gouvernementales était fondée, mais que les élèves ne pouvaient pas faire les frais d’une opération de grève. J’ai donc continué à assurer un enseignement adapté aux circonstances pour les élèves (rares) qui continuaient à fréquenter l’école. Les « pouvoirs publics » ont décidé d’englober dans un même ensemble tous les professeurs d’un établissement grévistes ou…

Elevons le débat : serions-nous gouvernés par des nombrilistes ?

Laissons-nous entraîner, si vous voulez bien, dans une contemplation rêveuse des mé­thodes politiques pratiquées aujourd’hui par ceux dont nous avons fait les dépositaires du bien commun. Un exemple pris au hasard peut servir de point de départ. Le numéro télévisé dans « Mise au point », le 11 février sur la RTBF, d’une politicienne bien connue du public avait peut-être attiré l’attention de certains auditeurs : cette dame parle en « je », et même en de multiples « je ».…